Surréalistes Grecs

Dans le cadre de cet ouvrage collectif, un texte de Jacques Lacarrière intitulé L’inconscient de Cécrops

Cahiers pour un temps
Centre Georges Pompidou

Le mouvement surréaliste fondé par André Breton et ses amis aeu très tôt une influence internationale. Le présent Cahier se proposed’en montrer l’apport à la littérature et à l’art grecs modernes. Deuxgénérations d’écrivains et de peintres-poètes, bien mal connus enFrance (à l’exception d’Elytis), ont accueilli et développé le Surréalismeen Grèce. C’est dans les années trente (1933, date de la fondationà Paris de Minotaure par Skira et le Grec Tériade — 1936, premièreexposition surréaliste à Athènes) que se réunissent autour de revuesdes amis proches : l’écrivain et psychanalyste Andréas Embiricos,l’essayiste et poète Nicolas Calas, le poète et peintre Nicos Engo-nopoulos, Odysseus Elytis — alors dans sa première période de poèteet de plasticien —, le peintre et écrivain Yannis Tsarouchis, le poèteNicos Gatsos.

Après guerre, apparaissent les poètes Miltos Sachtouris, HectorKaknavatos et Nanos Valaoritis, « Surréalistes grecs » fait aussi échoà des créateurs appartenant à la « diaspora » grecque : Gisèle Prassinos,écrivain, le peintre Mayo et le cinéaste Ado Kyrou. Des écrivains etcritiques français : Xavier Bordes, Jacques Bouchard, Jean-Pierre Faye,Alain Jouffroy, Jacques Lacarrière… commentent les œuvres de cesauteurs et artistes, dont un choix est présenté.

ISBN : 2-85850-607-8

Calligraphies d’amour

de Hassan Massoudy
Préface de Jacques Lacarrière

Ce livre est l’aboutissement d’un travail que Hassan Massoudy a commencé en 1999. Rassemblant depuis toujours des citations, proverbes et poèmes du monde arabo-musulman sur le thème de l’amour, il décida alors de s’en inspirer pour transmettre par la calligraphie les mille nuances évoquées par ce mot dans l’âme orientale.
Deux auteurs l’ont guidé : Al Hallaj (Xe siècle) et ses poèmes d’amour divin ; Ibn Zaydoun (XIe siècle) et sa passion pour Wallada. Autour de ces deux figures majeures, gravitent des poètes préislamiques, soufis, contemporains, qui ont enrichi son univers. 

2 Octobre 2002  
250mm x 330mm  
188 pages  
EAN13 : 9782226135049

La Vie de la Nature

Maurice Maeterlinck

La Vie des abeilles, L’Intelligence des fleurs, La vie des termites, La Vie des fourmis.

Préface de Jacques Lacarrière
Postface de Paul Gorceix

Le Crétois

Pandelis Prevelakis
Traduction du grec par Jacques Lacarrière
Préface de Jacques de Lacretelle

Parution : 17-10-1962

Il y a plus de deux mille ans que la Crète est, pour de nombreux Grecs, non seulement un pays, mais un mythe. Aux temps modernes,
cette légende s’est enrichie d’un contenu nouveau, en rapport avec la lutte du peuple crétois contre la domination turque. Beaucoup
d’écrivains crétois – et Pandelis Prevelakis est le plus représentatif d’entre eux – se sont voués à la tâche de perpétuer le souvenir des
luttes mémorables qui, pendant plus d’un siècle, ont opposé les Turcs aux partisans. Le Crétois, qui décrit les nombreux et parfois incroyables exploits des combattants de l’île, est l’histoire d’une prise de conscience de tout un peuple, de la naissance d’un mythe moderne qui mue chaque palikare en martyr et en héros. Ce récit d’une épopée et d’un combat donne un témoignage
irremplaçable sur un pays, une époque et des êtres.

Un soldat en déroute

Collection Folio (n° 1262), GallimardParution : 12-02-1981
«La chevauchée de deux soldats perdus conduit le lecteur à travers les horreurs et les surprises de la guerre. Au hasard des batailles, dans la brume, la neige et la boue, apparaissent de singuliers personnages : un capitaine innocent et roublard, un vieux général résigné, un colonel qui ne l’est pas du tout, des troupiers ahuris, fraternels et désolés, une fille belle et généreuse. S’agit-il d’une épopée, d’un récit picaresque ? Les couleurs de ce roman ne sont pas celles de l’héroïsme et les situations les plus cocasses y ont quelque chose de désespéré. Malgré ses cruautés, cette histoire de guerre n’est peut-être qu’une histoire d’amour et de tendresse.»
Henri Bonnier.

Ecritures Grecques

Ellīnikés grafés : guide de la littérature néo-hellénique.

Courte histoire du roman grec des origines à 1945 par Henri Tonnet
Esquisse de la poésie grecque moderne de ses débuts aux années 1940 par Constantin Bobas
Répertoire des poètes et romanciers d’après-guerre par Athena Vouyoucas
La littérature grecque de l’après-guerre, parti pris par Nanos Valaoritis

Editeur : Librairie hellénique Desmos, Paris, 1977, 1997
ISBN-13 : 978-2911427039

Le soleil de la mort

De Pandelis Prevelakis
Préface de Jacques Lacarrière

« Seul un enfant privé de ses parents pouvait incarner ce mal du siècle – l’expérience de la désagrégation des mythes et des idées reçues – et seule une paysanne intacte en sa substance comme tante Roussaki pouvait y porter remède « , écrivait Prevelakis à Jacques Lacarrière.  » Roussaki incarne l’humanisme populaire méditerranéen qui résorbe dans sa sagesse et abolit par ses pratiques millénaires l’obscurité de notre temps. « 

 » Toutes les expériences de mon enfance en Crète vinrent se cristalliser autour de cette intuition initiale. L’événement mythique reliant cette mère à cet orphelin est la vendetta, menace meurtrière conçue par les hommes mais qui représente évidemment la destinée commune à tous les êtres.  »

Car c’est la Mort qui est, avec la Mère, le sujet essentiel de ce livre et qui occupe tous les instants, toutes les pensées, non seulement de l’enfant mais du village entier. C’est dans sa lumière que la nature, l’amour, la sexualité, la tendresse retrouvent leur vérité avec les dimensions premières de l’homme.

Editions Autrement 1997
ISBN-13 : 978-2862606873

Une jeune fille nue

de Nikos Athanassiadis, traduction de Christine Notton, préface de Jacques Lacarrière

 » Certaines légendes traversent les siècles sans rien perdre de leur pouvoir révélateur. Sans doute répondent-elles à des questions enfouies dans le plus secret de nous-mêmes, sans doute aussi existe-t-il en elles ce qu’on appelle un fond de vérité. Tel est le cas de la légende ou du récit rapporté dans une Jeune fille nue : les amours d’une jeune fille et d’un dauphin, près des rivages de l’île de Mytilène en Grèce. Que ces amours tournent au drame, qu’une tierce personne, étrangère aux secrets impérieux de la mer, vienne rompre l’enchantement de cette idylle entre deux règnes et la muer en tragédie, cela, c’est l’affaire de l’auteur. L’essentiel demeure cette amitié sans limite entre un cétacé et un être humain, qui ne prête ni au sourire ni à l’étonnement mais simplement qui est.  » Jacques Lacarrière.

Albin Michel, Paris, 1966

Bibliothèque Albin Michel , réédition en 1990
Rombaldi collection Club De La Femme, 1967