Prix Jacques Lacarrière

Jacques Lacarrière (1925-2005) fut poète, écrivain, essayiste. Helléniste, il a traduit les auteurs antiques (Sophocle), mais aussi les écrivains grecs modernes (Vassilis Vassilikos, Costas Taktsis, George Seferis, Odysséas Elytis, Yannis Ritsos…), contribuant ainsi à les faire connaître en France.Il a beaucoup écrit sur la Grèce antique et moderne, mais il s’est aussi intéressé à la Turquie, la Syrie, l’Égypte, l’Inde… ainsi qu’à la France où il a vécu, Val de Loire, la Bourgogne…

Ecrivain voyageur, il est également considéré comme l’un des pionniers du renouveau de la randonnée poétique et initiatrice (Chemin faisant, 1.000 kms à pied à travers la France). Son œuvre est d’une grande diversité, elle est complexe, érudite et toujours vivante.

Bibracte EPCC en partenariat avec la Bibliothèquede Saône-et-Loire (BDSL) et l’association Chemins faisant crée le Prix littéraire Jacques Lacarrière qui vise à mettre en avant un texte et son auteur. Le prix se veut largement ouvert à la communauté des écrivains francophones, sans distinction de genre littéraire, il est décerné tous les deux ans.

Jacques Lacarrière était en effet très attaché à la Bourgogne, et tout particulièrement au mont Beuvray dont il a si bien évoqué l’esprit des lieux – « Si l’on veut essayer de retrouver quelque chose des Gaulois, j’entends quelque chose que le paysage porte encore, même après tant de siècles, c’est à Bibracte qu’il faut aller, sur ce mont Beuvray dominant les plateaux du Morvan. » (in : Chemin faisant, 1974). Lui-même avait pratiqué l’archéologie dans sa jeunesse au Liban.